Le blog

Consommation collaborative : Décryptage des différentes tendances

La consommation collaborative n’est plus un simple mode de consommation alternatif mais bien une nouvelle façon de consommer, ancrée dans le quotidien de dizaine de millions de personnes à travers le monde.

La « conso colla », c’est quoi ?

Cette (relativement) nouvelle tendance (on vous en parlait ici) centrée tout d’abord sur l’utilisation de mode de transports périodiques et économiques, comme le covoiturage ou l’autopartage, s’est développé tout azimuts pour toucher aussi bien la finance (on parle alors de finance participative, ou crowdfunding, en anglais) que la location de bien immobilier (AirBnB…). D’autres domaines, moins connus, méritent néanmoins que l’on s’attarde dessus.

Le foodsurfing

Le « foodsurfing », est l’un d’entre eux : Dérivé du concept de « couchsurfing », qui consistait à dormir chez l’habitant, sur un lit d’appoint la plupart du temps, pour une nuit. Ici, le principe consiste à mettre en relation des particuliers fans de cuisine et d’autres, qui s’improviseront critiques culinaires et convives d’un soir. Pour un prix défini par le cuisinier, celui-ci prépare un menu, puis reçoit chez les convives qui auront réservé via des plateformes spécialisées, comme par exemple Eatwith. Une façon conviviale de diner, parfois aussi bien (ou mieux) qu’au resto !

Les supermarchés collaboratifs et équitables

Dans le domaine de l’alimentation, également, se développe un véritable élan pour une consommation collaborative, plus juste et plus saine pour les producteurs. La ruche qui dit oui, par exemple, permet aux particuliers de mutualiser leurs achats afin de pouvoir acheter directement aux producteurs locaux, et ainsi éviter les marges des supermarchés en rémunérant au juste prix les agriculteurs et les artisans.

Partage de bureaux, de biens…

Alliée à une mentalité écolo et d’entraide, la consommation collaborative a également donné le jour à des idées toutes plus originales les unes que les autres : La machine du voisin, qui permet de louer, comme le nom du site l’indique, la machine à laver de son voisin si on n’en possède pas soi-même, ou encore Freecycle ou Recupe.net, qui permettent de faire don d’objets dont on souhaite se séparer. Le co-working également, permet de partager ses bureaux, sur ce site , par exemple. C’est ce que nous faisons chez DriiveMe, par exemple, en partageant nos bureaux avec l’entreprise Agaphone. Bref, l’imagination humaine semble être la seule limite aux possibilités presque infinies de ce nouveau mode de consommation !

Et DriiveMe, dans tout ça?

Pour information, lorsque vous louez une voiture sur DriiveMe, vous participez déjà à l'économie collaborative. Mais vous pouvez aller plus loin, en partageant ensuite ce véhicule sur un site comme BlaBlaCar, ou même en proposant votre véhicule à déplacer sur notre site, ce qui vous reviendra moins cher qu'un transporteur professionnel ou l'auto-train, tout en faisant profiter un particulier (ou plusieurs) de votre véhicule pour qu'il effectue son trajet.

publié le 07/08/2015
Actualité Innovation Tendance