Le blog

La rédac vous conseille Rush

Fan de cinéma et/ou de voiture? La rédac du blog Driiveme vous a déniché un petit bijou!

Chez DriiveMe, on aime les bons films, et encore plus lorsque le thème principal en est l’automobile ! Bon, certes, les chances que vous puissiez un jour louer une formule I sur le site www.driiveme.com sont maigres, mais on y trouve tout de même d’excellentes voitures, sensiblement plus confortables et spacieuses, et surtout, moins chères.

Revenons à notre film. Le titre ? Rush. Réalisé par Ron Howard, qui a déjà d’excellents films à son actif (les adaptations des romans best sellers de l’écrivain Dan Brown, « Da Vinci Code » et « Anges et Démons », et surtout « Un homme d’exception », biopic sur la vie du prix Nobel d’économie John Forbes Nash). Ce film, à mi-chemin entre le drame et le biopic, retrace l’histoire de l’une des plus grandes rivalités que la discipline ait connue : celle qui opposa, dans les années 1970, les pilotes de course automobile James Hunt et Niki Lauda.

Une rivalité de caractères, d’abord : Hunt, le britannique, fonceur extraverti, fêtard et coureur de jupons, diamétralement opposé à Lauda, l’Autrichien, introverti, sérieux, et calculateur. Dans la conduite, ensuite : Lauda est précis, organisé, ne prenant jamais aucun risque inutile, il conduit « avec sa tête », quand Hunt trouve dans la conduite de sa Formule I un moyen de défier la mort, n’hésitant jamais à mettre sa vie en jeu et s’affranchissant de tout calcul, se fiant uniquement ou presque à son instinct.

Si l’on peut signaler la très bonne performance de l’acteur Chris Hemsworth (Thor), criant de vérité dans le rôle de James Hunt, le génie de Ron Howard -et de l’acteur Daniel Brühl- est d’avoir su transformer Lauda au long du film. Personnage fermé et extrêmement antipathique au départ, il deviendra ensuite de plus en plus attachant, restant néanmoins très mesuré, mais laissant parfois jaillir un petit grain de folie (notamment dans une scène où il se retrouve bloqué sur le bord d’une route, et sera pris en autostop par deux fans italiens).

Au-delà de cette rivalité, c’est surtout deux destins tragiques qui se croisent : Celui du Britannique, qui vivait dans l’excès, et mourra d’une crise cardiaque à l’âge de 45 ans, et celui de l’Autrichien, victime, lors du grand prix d’Allemagne de 1976, d’un terrible accident qui le défigurera. Mais ces deux hommes que tout semble opposer partagent en réalité énormément : leur passion et métier mais aussi des très nombreuses valeurs. De tout ceci naîtra une amitié fragile et pudique, le mot de la fin étant pour Lauda, à propos de son grand rival : « Il était l’un des très rares que j’aimais bien et que je respectais, et il demeure la seule personne que j’ai enviée ».

En bref : Un film à voir, sans hésiter !

Ou le trouver ?

  • Sur le site internet de la FNAC ou en boutiques FNAC au prix de 11,90€ en DVD ou Blu-ray
  • En téléchargement légal sur le site imineo (location 48h : 5,99€ en HD)

publié le 05/02/2014
La rédac conseille